Que sont les fleurs de Bach ?

Peut-être avez-vous entendu parler des fleurs de Bach. Cette étrange thérapeutique qui ne fait partie ni de la phytothérapie (utilisation des principes actifs des plantes) ni de l’aromathérapie (huiles essentielles extraite des plantes aromatiques).

Tout comme l’homéopathie, la teneur en principe actif des élixirs floraux du docteur Bach est quasi insignifiante, en tous cas bien insuffisante pour assurer une promesse anti-infectieuse comme certaines huiles essentielles, sédative comme certaines plantes etc.

C’est parce-que les fleurs de Bach agissent sur un plan vibratoire.

 

Le Dr Bach était un médecin généraliste anglais, qui a tôt fait de remarquer que derrière un certain nombre de symptômes se cache une émotion. Connu comme un homme très pieux et connecté aux lois de l’univers, le Dr Bach a passé sa vie à étoffer ces observations tout en étant à l’écoute subtile des messages que la nature pouvait lui partager. Ainsi lorsqu’il ressentait une émotion négative, ou se trouvait en présence de personnes qui en vivaient une, il se « connectait » à la fleur de ses environs qui lui « parlait » particulièrement, et qui avait tendance à développer l’émotion inverse.

Ainsi naquissent les 38 élixirs floraux du docteur Bach, obtenus par solarisation ou ébullition de ces fameuses plantes subtilement communicatives, et correspondant chacune à un état d’âme particulier. Il a aussi créé le complexe « rescue remedy » (qui connait un essor certain en pharmacie), qui est une association d’élixirs floraux spécialement dédiée aux grosses crises de panique ou de stress aigu avancé.

Mais alors : « que sont ces plantes et quels bénéfices y sont associées ? » me direz-vous. Pour vous en parler, je n’ai rien trouvé de mieux que de vous partager ma fiche de révision sur les fleurs de Bach (qui font partie de l’attirail d’outils auxquels est formé le naturopathe) :

(Détails et posologie sous la photo)

 

 

 

Posologie et utilisation

Pour un adulte : 4 gouttes en sublingual (sans avaler tout de suite) 4 x par jour

Pour un enfant de 3 à 10 ans : 3 gouttes en sublingual (sans avaler tout de suite) 2 x par jour

Pour un enfant de moins de 3 ans : 2 gouttes en sublingual (sans avaler tout de suite) 2 x par jour

pendant 3 semaines (le Dr Bach recommandait un temps de prise de 1 à 3 mois)

Contre-indications au fleurs de Bach : personne alcoolique sevrée (même si cela représente des quantité infimes au regard de la prise de « quelques gouttes par jour », les fleurs de Bach contiennent effectivement de l’alcool, qui peuvent suffir à raviver la mémoire de l’addiction chez des alcooliques sevrés). Pour les femmes enceintes et les nourissons, préférer les Fleurs de l’Atlas, qui sont les mêmes élixirs floraux conservés sans alcool).

En théorie, on peut utiliser des mélanges jusqu’à 7 fleurs en même temps. Etant donné l’action informationnelle des fleurs de Bach, nous considérons en naturopathie que l’action sera plus forte si vous prenez une fleur à la fois (quitte à passer à une autre fleur ensuite). Privilégier la qualité du processus à la quantité des prises, qui pourraient « noyer » l’action de chaque fleur.

Soyez à l’écoute des diverses sensations au cours du processus. Expérimentalement, on note parfois :

  • une amplification de l’émotion mise eu travail lors de la première semaine
  • le développement de l’émotion inverse lors de la deuxième semaine
  • l’ancrage informationnel de ce nouvel état émotionnel apaisé lors de la troisième semaine

 

Détails de chaque famille de fleurs de Bach

Au cas où vous n’arriviez pas à me relire, voici les différentes familles :

La Peur

ASPENE (le peuplier) : fleurs des peurs non-identifiées, générant par exemple des cauchemars qui nous réveillent en sueur, pour personne sujette aux angoisses, également la fleur des enfants medium

CHERRY PLUM (le prunier) : peur d’exploser sans se contrôler, d’aller trop loin et de ne pas se pardonner

RED CHESNUT (le marronnier rouge) : syndrôme de « la maman poule » qui a peur pour les siens, et qui s’oublie elle-même

MIMULUS (la mimule) : personne ayant des peurs définies, comme des phobies, une hypocondrie. Peut avoir tendance à bégayer, ou à avoir un rire nerveux

ROCK ROSE (l’hélianthème) : terreur, peur panique, situation d’urgence, fleur du « super héros » qui sauve en cas de grosse crise

 

L’incertitude

PLUMBAGO (Cerato) : manque de confiance en sa voie intérieure, écoute les autres et les suit

GENTIAN (la gentiane) : découragement au moindre obstacle… Mais arrive quand même à repartir systématiquement

GORSE (l’ajonc) : désespoir, pessimiste, n’y croit plus, mais essaye parce-qu’on lui dit d’essayer

HORNEBEAM (le charme) : fleur « starter » qui peut remplacer le café du matin, personnes sujettes à la procrastination

SCLERANTHUS (la scléranthe) : fleur de l’incapacité à faire des choix (indécision). Personne qui demande l’avis des autres, suit finalement le sien, et finit par regretter

WILD OAT (la folle avoine) : a du mal à trouver sa voie. Quand il trouve, il s’ennuie vite, puis change. Sensation de rater sa vie.

 

Manque d’intérêt pour le moment présent

CHESNUT BUD (bourgeons de marronnier) : tourne en boucle, répète les mêmes erreurs sans en tirer véritablement de leçons

CLEMATIS (la clématite) : rêveur, vit dans un monde imaginaire. Souvent pour s’évader du monde réel (fleur des artistes, mais aussi des enfants battus, etc.)

HONEYSUCKLE (le chèvrefeuille) : vit dans l’idéalisation du passé : « C’était mieux avant »

MUSTARD (la moutarde) : instabilité émotionnelle, accompagne les syndrômes pré-menstruels, les épisodes dépressifs sans raison apparente, le babyblues, etc. Fleur des bipolaires

OLIVE (l’olivier) : état de fatigue avancé. Épuisé, plus d’énergie, bout du rouleau

WHITE CHESNUT (le marronnier blanc) : pensées incessantes, syndrôme du « petit vélo dans la tête »

WILD ROSE (l’églantier) : syndrome de « Droopy » : lymphatique résigné, personnes sous anti-dépresseurs

 

La Solitude :

HEATHER (la bruyère) : personne très bavarde constamment, égocentrique, qui « se la raconte »

WATER VIOLET (la violette d’eau) : distante et fière, se gère toute seule. Apparence hautaine

IMPATIENS (l’impatiente) : manque de patience, toujours pressée, « n’a jamais le temps », et a d’ailleurs du mal avec les gens « lents »

 

Hypersensibilité aux influences et aux idées :

AGRIMONY (l’aigremoine) : syndrome du clown triste : souvent souriant en société, mais se met facilement à pleurer lorsque l’on aborde l’émotionnel ou les sujets de fond. Tendance à se réfugier dans les addictions en tous genre

CENTAURY (la centaurée) : esclave consentante, personne soumise, dit toujours ‘oui » aux sollicitations extérieures, incapable de dire non

HOLLY (le houx) : personne jalouse, suspicieuse, qui manifeste une colère intérieure. Fleur de l’amour universel.

WALNUT (le noyer) : fleur des transitions, qui amène de la protection par rapport à l’extérieur. Permet de se sentir accompagné dans les situations de changement et de favoriser l’adaptation

 

L’abattement et le désespoir :

CRAB APPLE (le pommier sauvage) : personne maniaque de la propreté, obsédée de l’empoisonnement, qui soulignent constamment ses imperfections pudiques. Cette fleur convient notamment aux personnes ayant été abusées

ELM (l’orme) : submergée par ses responsabilités, et s’en rend compte (avant la casse)

OAK (le chêne) : va jusqu’à la limite et la dépasse (différemment d’ELM). Le chêne ne plie pas, il casse. Fleur du Burn Out, qui survient lorsqu’il n’y a plus de force pour continuer

LARCH (le mélèze) : manque de confiance en soi. Auto-sabotages

PINE (le pin sylvestre) : jamais vraiment satisfait, se culpabilise beaucoup, et est perfectionniste

STAR OF BETHLEHEM (étoile de Bethléem) : Fleur des deuils, des chocs émotionnels

SWEET CHESNUT (Châtaignier) : sentiment d’être fond du trou. Plus de solutions, même pas la mort

WILLOW (le saule) : fleur de la rancune

 

Préoccupation excessive pour le bien des autres :

BEECH (l’hêtre) : personne intolérante, qui critique constamment, arrogante et perfectionniste

CHICORY (la chicorée) : personne possessive, usant du chantage affectif, qui demande beaucoup d’attention

ROCK WATER (Eau de Roche) : personne rigide, qui suit à la lettre son programme (régime, sport, etc.) et ne laisse aucune place au plaisir de la spontanéité, qui est souvent refoulé

VERVAIN (la verveine) : cherche toujours à convaincre, dynamique commerciale. Fleur du politique

VINE (la vigne) : personne qui impose son point de vue, dominateur, fleur des pervers narcissique

 

Faites le test ! Le seul risque … c’est que rien ne se passe. Auquel la fleur choisie ne sera pas celle qui vous faut. N’hésitez pas à me contacter pour plus de conseils à ce sujet !